Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

Statistiques

L'activité des M&A en France en 2016

-   119 milliards d’euros pour 939 opérations en 2016
-   un montant en baisse de 27% par rapport à 2015
-   mais le nombre de deals en hausse de 73% par rapport à 2015

 
En 2016, Fusions & Acquisitions Magazine a pu recenser 939 opérations de M&A et de buy-out avec participation de sociétés françaises pour un montant global de 119 milliards d’euros, en baisse de 27% par rapport à 2015 (162,7 milliards d’euros). Le nombre d’opérations a été en hausse de 73% : 939 opérations ont été closées en 2016, contre 544 deals en 2015.
L’an dernier, 23 opérations d’un montant supérieur ou égal à 1 milliard d’euros ont été réalisées, contre 32 deals en 2015 et 23 deals en 2014.
Parmi les opérations majeures de l’année figurent l’OPE de Nokia sur Alcatel-Lucent (15,6 milliards d’euros), l’acquisition d’Airgas par Air Liquide (12,6 milliards) et celle du britannique EE par BT (part cédée par Orange valorisée à 7,9 milliards d’euros).
Le premier deal de l’année par sa taille fut le mariage entre Alcatel-Lucent et le finlandais Nokia permettant de créer le n°1 mondial du secteur des télécommunications devant Ericsson, avec un chiffre d'affaires de 26 milliards d'euros et 110.000 salariés. Le nouvel ensemble prend le nom de Nokia. Son siège social est situé à Helsinki. Les conseils côté cible (cédant) furent BAML, Zaoui & Co, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Lazard, Credit Suisse et CA CIB, tandis que le repreneur a été assisté par JP Morgan, Deutsche Bank, Citi, Société Générale.
En seconde position, vient le rachat d’Airgas (accompagné par Bank of America Merrill Lynch et Goldman Sachs) par Air Liquide (conseillé par Barclays, BNP Paribas, Société Générale) qui réalise ainsi la plus importante opération de croissance externe son histoire, d’un montant de 12,6 milliards d’euros (dette comprise). Avec ce rachat, le groupe tricolore devient le n°1 du marché mondial des gaz industriels, devant l'allemand Linde, qui est en train de recupérer sa place de n°1 avec le rachat de Praxair.
Vient ensuite l’acquisition par BT d’EE, société commune d’Orange et Deutsche Telekom en Grande-Bretagne, créée en 2010 et détenue à 50/50. Dans cette opération, Bank of America Merrill Lynch, Morgan Stanley, Barclays et Citi sont intervenues pour le compte des cédants, tandis que Goldman Sachs, JP Morgan et Perella Weinberg ont accompagné l’acheteur.
Une autre opération importante finalisée en 2016 est la cession par le Crédit Agricole SA de sa participation de 25% dans les caisses régionales. Celles-ci ont déboursé 18 milliards d'euros pour reprendre les parts du véhicule côté. Cependant, la partie retenue dans nos statistiques correspond à 43,3% de ce montant (“free float” de CASA). Les conseils de cette opération furent Morgan Stanley, Credit Suisse, Rothschild, CA CIB et Citi.
Mérite également d’être cité le rachat du groupe singapourien Nepture Orient Lines (NOL), majoritairement détenu par Lentor Investments, filiale du fonds souverain Temasek, par CMA CGM (conseillé par Messier Maris, BNP Paribas, JP Morgan et HSBC). Citi est intervenue côté cédant. L’opération valorise le 13ème opérateur mondial du transport maritime à 4,5 milliards d’euros (en rajoutant la dette).
Cette opération est suivie par le rachat de la participation de Casino dans Big C par le thaïlandais TCC. Conseillé par Morgan Stanley, JayDee Partners et Maybank, celui-ci a déboursé 3,3 milliards d’euros pour 58,6% du capital. Côté cible, les conseils furent JPMorgan, Goldman Sachs, HSBC, BNP Paribas, Rothschild, Credit Suisse, Natixis, BAML, CA CIB et Société Générale.
Citons enfin l’OPRA d’Alstom, d’un montant de 3,2 milliards d’euros, avec pour conseils Deutsche Bank, Rothschild, BNP Paribas, CA CIB, Bank of America Merrill Lynch, Société Générale et HSBC.

LES TRANSACTIONS DOMESTIQUES : + 81%
Le montant des acquisitions françaises en France a enregistré une hausse de 81% en 2016 pour s’établir à 34 milliards d’euros pour 553 opérations, contre 18,8 milliards d’euros en 2015 pour 275 opérations en 2015. Rappelons qu’en 2014, 343 opérations ont été finalisées pour un montant de 54 milliards d’euros.
Au total, 11 opérations d’un montant supérieur ou égal à 500 millions d’euros ont été finalisées en 2016 (contre 8 opérations en 2015 et 19 en 2014).

ACQUISITIONS FRANCAISES A L’ÉTRANGER : - 35%
La section des acquisitions françaises à l’étranger a affiché une baisse de 35% par rapport à 2015. 211 opérations ont été réalisées pour un montant total de près de 35 milliards d’euros, contre 145 opérations et 54 milliards d’euros en 2015 et 141 opérations pour un total de 23 milliards en 2014.
Au total, 10 acquisitions françaises à l’étranger d’un montant supérieur à 500 millions d’euros ont été réalisées en 2016 (contre 16 deals en 2015 et 13 en 2014).
En 2016, les destinations privilégiées des Français furent les États-Unis et l’Allemagne.

ACQUISITIONS ÉTRANGERES EN FRANCE : - 44%
En 2016, la section des Acquisitions étrangères en France a affiché une baisse de 44% par rapport à 2015.
175 opérations ont été réalisées pour un montant de près de 50 milliards d’euros, contre 124 deals et près de 90 milliards d’euros en 2015 et 117 opérations et un total de 30 milliards en 2014.
Au total, 14 opérations d’un montant supérieur à 500 millions d’euros ont été recensées dans cette section en 2016 (contre 19 opérations en 2015 et 14 en 2014).
Les principaux pays investisseurs en France en 2016 furent la Finlande, la Grande-Bretagne et les États-Unis.

LES SECTEURS LES PLUS DYNAMIQUES
En 2016, les classements des transactions par secteurs d’activités se font pour la première fois par codes NAF.
Ainsi, le secteur le plus actif fut celui de la fabrication  de produits informatiques électroniques et optiques (21 opérations pour 17,6 milliards d’euros). Il est suivi par l’industrie chimique (21 opérations pour plus de 16 milliards d’euros) et par le secteur des services financiers hors assurance et caisse de retraite (33 opérations pour 9,5 milliards d’euros).


article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.