Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

PROFIL

Alliance Entreprendre, « une PME au service des PME »

Entretien avec Olivier Boré,
Président, Alliance Entreprendre

 

+ - télécharger en PDF Imprimer Envoyer l'article par e-mail
Alliance Entreprendre est une société de gestion de capital-investissement dont la vocation est de financer des PME small cap. « C’est l’ADN d’Alliance Entreprendre que d’accompagner les entrepreneurs, les aider dans leurs projets de développement ou de transmission d’entreprise », souligne Olivier Boré, Président d’Alliance Entreprendre. Créée en 1995, la société de gestion a accompagné depuis plus de 200 entreprises. « Aujourd’hui, à travers nos différentes activités nous avons un peu plus de 70 participations en portefeuille », précise son Président.
Alliance Entreprendre a deux activités : institutionnelle et retail. « L’activité institutionnelle est le cœur de métier historique d’Alliance Entreprendre, avec deux focus : le capital-transmission et le capital-développement à travers deux outils : des fonds FPCI et une SCR. A travers l’activité retail, nous finançons des sociétés jeunes, avec des tickets d’investissements de taille plus modeste. Ainsi, l’activité institutionnelle vise les sociétés dont la VE est comprise entre 5 et 50 millions d’euros, avec des tickets d’investissement de 2 à 10 millions (la SCR peut investir des tickets allant jusqu’à 15 millions d’euros). Les tickets d’investissement pour l’activité retail, qui vise les opérations minoritaires du type jeune capital-développement ou capital-risque mature, sont compris entre 500.000 euros et 2 millions d’euros », explique Olivier Boré.
« Le métier d’Alliance Entreprendre consiste à identifier les entreprises qui ont des projets de développement ou de réorganisation de leur capital, de transmission, et de les accompagner. Chaque année, nous recevons et examinons environ 500 dossiers. Nous regardons le projet, le marché, l’entreprise et sa viabilité, les dirigeants et leur vision stratégique, leur expérience... Les chiffres représentent un élément important mais c’est loin d’être le seul. Il ne s’agit pas uniquement d’une opération financière. Ce sont avant tout des opérations humaines, une rencontre avec les dirigeants, le « fit », le courant qui passe.... Nous sommes des artisans de la finance. Notre histoire s’adapte aux projets entrepreneuriaux qui nous sont présentés », insiste le Président d’Alliance Entreprendre.
« La relation de confiance avec le dirigeant est essentielle pour arriver à accompagner son entreprise. L’originalité de notre démarche et du positionnement d’Alliance Entreprendre se trouve à trois niveaux. Alliance Entreprendre a conclu un partenariat avec les Caisses d’Epargne qui nous a conduit à mettre en place des structures régionales permettant d’identifier des dossiers. C’est un élément différenciant ». Ainsi, Alliance Entreprendre dispose de correspondants dans de nombreuses villes françaises. « Aujourd’hui, nous avons développé des structures d'investissements avec sept Caisses d’Épargnes, avec une dizaine de personnes sur le terrain permettant d’accompagner les chefs d’entreprises », précise Olivier Boré.
« L’année dernière, nous avons pris le contrôle de Galia Gestion, une société de gestion basée à Bordeaux qui permet de couvrir le sud-ouest. Grâce à ce maillage régional, nous recevons un grand nombre de projets de capital-investissement, de développement d’entreprises, y compris de développement international. Cet écosystème nous permet à la fois d’identifier beaucoup d’opportunités et d’être en proximité forte avec les dirigeants », souligne Olivier Boré. Selon lui, « pour investir sur cette taille d’entreprise, être présent sur le terrain est un réel atout ».
Un autre élément important, « c’est notre capacité à réaliser sur ce segment de marché des opérations majoritaires. Les PME dans lesquelles nous investissons ont besoin d’être organisées et structurées pour pouvoir franchir des étapes leur permettant de s’internationaliser et de s’adapter aux nouvelles exigences des marchés, de devenir des ETI ». Enfin, le troisième élément de différenciation « c’est le Club d’entrepreneurs, une communauté d’entreprises mise en place par Alliance Entreprendre l’année dernière ».
Alliance Entreprendre a une expertise reconnue dans l’accompagnement des dirigeants. « La partie financière ? C’est la partie visible de l’iceberg mais il y a tout un travail d’accompagnement dans le temps, la relation de proximité avec les chefs d’entreprise qui est forte et nécessaire sur ce segment », estime notre interlocuteur.
En France, le tissu de PME est très riche. Un grand nombre de nos concitoyens travaille dans les PME. « C’est dans la dynamique des PME qu’on peut arriver à créer de la croissance. Aujourd’hui, les orientations politiques vont dans ce sens », souligne Olivier Boré.
Alliance Entreprendre est un investisseur impliqué dans l’accompagnement des entreprises.
« Nous sommes à l’écoute du dirigeant qui n’a pas forcement beaucoup d’interlocuteurs au sein de son entreprise. Au moment de prendre une décision, le dirigeant et souvent seul. Au-delà d’une aide financière, nous apportons cette écoute et le fait de challenger le dirigeant… Alliance Entreprendre est une PME au service des PME. Nous connaissons bien les problématiques des dirigeants, ce qui nous permet d’établir un dialogue constructif avec eux », explique Olivier Boré.
« Le secteur financier connait aujourd’hui de fortes ruptures. L’initiative du Club d’entrepreneurs est née de la réflexion sur notre stratégie digitale », commente Olivier Boré.
« L'idée de créer un Club d’entrepreneurs, structuré sous forme d’une communauté, dotée d’un outil captif de gestion de communauté, est née en 2016. Nous avons fait appel à une start-up française, qui a mis en place un outil d’échange d’informations entre les dirigeants et Alliance Entreprendre. Cet outil permet de proposer des animations, d’informer les dirigeants sur certains sujets, d’organiser des échanges entre eux. L’objectif est d’anticiper et de répondre aux attentes des dirigeants de PME. L’idée est de les accompagner sur différentes thématiques, de les alerter sur des sujets importants, qui nous paraissent majeurs pour les PME, notamment dans leur mutation digitale et leur développement international », explique notre interlocuteur. Selon lui, le sujet de gestion patrimoniale est un autre thème important pour les patrons de PME. « C’est un sujet important, notamment lorsqu’on fait une opération de transmission ou lorsqu’on organise l’entrée d’un investisseur au capital. Puis il y a des sujets transversaux comme La nouvelle loi fiscale, le RGPD, etc. Nous proposons des webinaires, des animations, des événements, des ateliers sur ces sujets, avec des avocats et d’autres intervenants extérieurs qui expliquent le sujet et ses incidences sur la vie de l’entreprise. Les ateliers sur les thématiques internationales sont organisés en partenariat avec Pramex qui a récemment animé des webinaires sur l’Espagne et l’Allemagne. Il s’agit d’un service gratuit pour les entreprises et non imposé à elles ».
Alliance Entreprendre met cet outil à disposition des entreprises de son portefeuille, ce qui favorise également des échanges entre leurs dirigeants.
Le dirigeant choisit les événements qui l’intéressent en fonction du profil de son entreprise et de ses préoccupations du moment.
article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.