Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

PAGES BPI

L’activité fonds de fonds de Bpifrance

Entretien avec Benjamin Paternot, responsable de l'activité Fonds de fonds de Bpifrance

+ - télécharger en PDF Imprimer Envoyer l'article par e-mail
L’activité fonds de fonds de Bpifrance investit dans des fonds nationaux et régionaux de capital-innovation et de capital-développement (segment small cap). Cette activité gère un peu plus de 7 milliards d’euros dont 5 milliards ont déjà été souscrits dans 350 fonds (150 gérants partenaires). « Dans certains cas, nous sommes investisseurs dans plusieurs fonds différents gérés par la même société de gestion », précise Benjamin Paternot, Directeur Exécutif en charge de la direction Fonds de Fonds de Bpifrance depuis mai 2016 (après un parcours chez SJ Berwin puis CDC Entreprises).
« En innovation, notre direction couvre l’amorçage, le capital-risque et le growth (capital-croissance). En ce qui concerne le capital-développement, nous intervenons dans tout type de fonds small cap », explique Benjamin Paternot.
« Tout d’abord, notre objectif consiste à démultiplier nos investissements dans les entreprises en étant des investisseurs minoritaires dans des fonds privés indépendants… En moyenne, si l’on prend la totalité des fonds de notre portefeuille, notre souscription représente 17% de la taille de ces fonds », commente notre interlocuteur.
L’activité fonds de fonds de Bpifrance cherche également à avoir un impact sur l’industrie du capital-investissement. « Notre objectif consiste à faire en sorte qu’il existe sur le marché une offre de capital-investissement pour les entreprises à quel que soit leur stade de maturité. Ainsi, nous sommes présents dans les fonds d’amorçage, de capital-risque, de capital-croissance, de capital-développement, de mezzanine ainsi que dans les fonds de retournement et de consolidation. Puis nous cherchons aussi à avoir un impact au niveau des sociétés de gestion elles mêmes, pour faire émerger de grands acteurs français du capital-investissement en les aidant à lever des fonds d’une taille plus importante. Cela leur donne non seulement les moyens d’investir des tickets plus importants dans la durée, mais aussi la possibilité de se doter de moyens opérationnels pour accompagner les entreprises de leur portefeuille. Cela permet également d’attirer davantage les investisseurs étrangers. Un de nos objectifs consiste à stimuler l’écosystème des LPs sur les thèses d’investissement qui sont les nôtres », souligne Benjamin Paternot.
« Nous poursuivons une stratégie de consolidation, ce qui ne signifie pas que l’on accompagne pas dans de nouvelles équipes. Nous le faisons lorsque la stratégie du fonds présente une différenciation saillante par rapport aux acteurs existants sur le marché, lorsque le projet est porté par des équipes qui ont un track record démontré, et lorsque les équipes ont la capacité de lever un fonds d’une taille significative auprès d’investisseurs privés. Pour un fonds national, c’est à minima une centaine de millions d’euros. Mais tout dépend du projet », précise le Directeur Exécutif en charge de la direction Fonds de Fonds.
« Au delà de nos objectifs stratégiques, nous investissons toujours dans une logique de performance financière. C’est également sous le prisme de recherche de la performance financière que l’on sélectionne les fonds dans lesquels on investit. La différence entre Bpifrance et les autres acteurs du marché ? Nous prenons plus de risque, notamment en maintenant une exposition forte sur les fonds de capital-innovation, qu’ils soient nationaux ou régionaux », note Benjamin Paternot.
« Notre portefeuille total de fonds de fonds est exposé à 50% sur le capital-innovation et à 50% sur du small cap », précise Benjamin Paternot.
Son équipe de 25 personnes investit entre 700 et 800 millions d’euros par an. En 2017, ce montant devrait atteindre 1 milliard compte tenu du cycle actuel, particulièrement positif.
« Lorsque les opérations de consolidation entre les sociétés de gestion ont du sens, nous les accompagnons car elles contribuent à la construction de grands acteurs français du capital-investissement », conclut notre interlocuteur.
article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.