Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

ÉDITORIAL

Regain des acquisitions françaises en Allemagne

par Marina Guerassimova
Rédactrice en chef, Fusions & Acquisitions Magazine

+ - télécharger en PDF Imprimer Envoyer l'article par e-mail
En 2014, Fusions & Acquisitions Magazine a pu recenser 11 acquisitions françaises outre-Rhin pour un montant global supérieur à 1 milliard d’euros. Parmi ces opérations, l’entrée d’Unibail-Rodamco dans le capital de l’un des plus grands centres commerciaux allemands, CentrO, pour près de 500 millions d’euros, ainsi que la prise de contrôle de DAB Bank par BNP Paribas qui valorise la société allemande à 435 millions d’euros. Méritent également d’être mentionnées l’acquisition de la société allemande Schleich (jouets et figurines d’animaux, CA : 106 millions d’euros) par le fonds Ardian, la reprise d’Integrata (formation, CA : 43 millions d’euros) par Cegos et celle de Karl Hess (plasturgie, CA : 55 millions d’euros) par le groupe Plastivaloire. En 2014, CMA CGM a également acquis l’armateur allemand OPDR qui existe depuis 1882. Spie a repris le groupe Fleischhauer (services multi-techniques, CA : 45 millions d’euros). Orpea a mis la main sur la société allemande Silver Care (Ephad, CA : 200 millions d’euros) qui appartenait jusque-là au fonds de capital-investissement Chequers Capital.
En 2014, l’Allemagne a été, selon nos statistiques basées sur les montants déclarés par les sociétés, la 5ème destination pour les entreprises françaises souhaitant investir à l’étranger. En 2013, l’Allemagne a été en 10ème position, avec 7 opérations et un total investi inférieur à 400 millions d’euros.

Sur les quatre premiers mois 2015, Fusions & Acquisitions Magazine a déjà recensé 8 acquisitions françaises outre-Rhin. En janvier, Air Liquide a acquis l’allemand Optimal Medical Therapies (CA : 28 millions d’euros en 2014), spécialisé dans la prise en charge de patients atteints de maladies chroniques traitées par perfusion. En février, le groupe Bretèche Industrie, spécialiste des équipements pour les industries agro-alimentaires et pharmaceutiques, soutenu depuis 2013 par Equistone Partners Europe, a repris la société allemande IsernHäger qui devrait réaliser un volume d’affaires de 8 millions d’euros en 2015. En mars, Total a pris le contrôle de l’entreprise Polyblend, qui intervient dans les plastiques polymères pour l’automobile. Jacquet Metal Service a repris à l’allemand Schmolz + Bickenbach plusieurs filiales de distribution en Europe (Allemagne, Belgique, Pays-Bas et Autriche). Les activités concernées ont totalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros. En avril, Oddo & Cie a signé l’acquisition de l’allemand Meriten qui appartenait jusque-là à BNY Mellon. Groupe Duff a pris une participation majoritaire dans le capital de l’allemand Kamps, qui intervient dans la restauration rapide et la boulangerie de détail. BlaBlaCar a acquis carpooling.com, le plus ancien site de covoiturage longue distance en Allemagne.

Présent en Allemagne depuis 1977, Mazars a annoncé la fusion de sa filiale locale avec Roever Broenner Susat (RBS). Forte d’un chiffre d’affaires global de 110 millions d’euros, la nouvelle structure comptera un millier de salariés.
article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.