Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

ÉDITORIAL

" RIEN N’EST PARFAIT MAIS ON Y ARRIVE ... "

par Marina Guerassimova
Rédactrice en chef, Fusions & Acquisitions Magazine

+ - télécharger en PDF Imprimer Envoyer l'article par e-mail
Cette phrase revient quasiment dans toutes les interviews avec les femmes dans la banque d’affaires, le capital-investissement et les autres domaines de la finance.
Aujourd’hui, peut on parler d’un rééquilibrage ? D’un côté, en 2016, grâce à la loi Copé-Zimmermann, plus de femmes que d’hommes ont rejoint les conseils d’administration au sein des sociétés du SBF 120. Cependant, il est prématuré de crier victoire car d’autres statistiques existent.
D’après l’étude « CEO Success » de Strategy&, l’activité de conseil en stratégie de PwC, 17 % des 2 500 plus grandes entreprises cotées en bourse à travers le monde ont changé de dirigeant en 2015, un chiffre record depuis 16 ans. Parmi ces nouvelles nominations, moins de 3 % ont concerné des femmes, soit le plus bas niveau de recrutement annuel de femmes CEO depuis 2011.
C’est un constat : les femmes restent très peu nombreuses dans certains métiers de la finance et quasi inexistantes à des postes clés. Cette situation va sans doute changer dans les années à venir mais elle n’évolue pas assez vite. D’une part de nombreuses barrières existent encore, notamment l’embauche. D’autre part, les femmes s’autocensurent et refusent souvent les postes à responsabilités par peur de ne pas être à la hauteur. 
Compte tenu de l’évolution de notre société et du souhait des hommes d’être de plus en plus implqués dans la vie familiale et dans l’éducation des enfants, les choses devraient changer. Qui a dit que la naissance d’un enfant met la carrière entre parenthèses ? Elles sont nombreuses à prouver au quotidien que nous, les femmes, sommes capables d’avoir plusieurs vies dans une seule vie. Nous sommes épouses, mères, professionnelles dans nos métiers. Avec beaucoup de douceur et, de préférence, sans conflit nous obtenons gain de cause dans une négociation en prenant notre temps pour bien expliquer, faire accepter les choses. La façon de faire n’est pas toujours la même que celle des hommes mais le résultat est là. 
Les interviews que nous avons réalisé permettent de constater que les femmes ne sont jamais mal perçues ni par leurs collègues masculins ni par les clients. Les hommes constatent que la présence d’une femme apaise les esprits, permet de découvrir une autre façon de travailler, pas moins efficace que la leur, et sans doute très utile dans certaines situations.
Sans trop oser poser des questions personnelles, nous constatons que toutes ces femmes ont une vie en dehors du travail. Quasiment toutes (sauf les plus jeunes) ont réussi à construire une famille, avoir des enfants (parfois même plusieurs). Une chose est sure, elles sont toutes radieuses et épanouies, ce qui me fait répéter la phrase de Muriel Faure (Fourpoints) : “Les femmes doivent oser et elles seront écoutées”.
article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.