Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

ÉDITORIAL

2017 : UNE HAUSSE DE 30% DU MARCHÉ FRANÇAIS DES M&A

+ - télécharger en PDF Imprimer Envoyer l'article par e-mail
Après une baisse de 27% en 2016, le marché des fusions et acquisitions impliquant au moins une société française a affiché une hausse de 30% en 2017 pour dépasser 154 milliards d’euros, avec un total de 1.032 transactions finalisées, contre 939 deals en 2016. Depuis 10 ans, un montant supérieur n’a été enregistré que deux fois : en 2008 et en 2015 (respectivement 178 et 163 milliards d’euros). Quant au nombre d’opérations que nous avons recensé, l’année 2017 est la championne absolue depuis 2008.
Le rebond est significatif au sein des sections Acquisitions domestiques (+48% par rapport à 2016) et Acquisitions françaises à l’étranger (+36%), avec respectivement 50,3 et 47,4 milliards d’euros de transactions finalisées. Quant à la section Acquisitions étrangères en France, elle affiche une légère hausse (+13%), avec près de 56,5 milliards d’euros de transactions, ce qui met sur le pied d’égalité les trois principales sections de nos statistiques annuelles des M&A. Notons ici que les opérations de capital-investissement font partie de ces trois principales sections et sont classées en fonction de la nationalité des sociétés cibles et des acheteurs.
S’agissant des opérations transfrontalières réalisées en 2017, sans surprise, les principaux investisseurs en France sont les Etats-Unis et l’Allemagne. Ces deux pays sont également les destinations privilégiées des investisseurs français. La Grande-Bretagne est en troisième position, et ce malgré le Brexit.
Parmi les nouveautés de l’année, le Palmarès des conseillers financiers en M&A sur les opérations d’un montant inférieur ou égal à 300 millions d’euros qui vient compléter le Palmarès «traditionnel», le Palmarès sur 3 ans et les «10 années de league tables». Au sein de ce Classement SMID (small et mid cap), Rothschild occupe la première place, tout comme dans le Palmarès «traditionnel», que ça soit en termes de montant ou de nombre d’opérations conseillées. Dans le classement par valeur, la banque de l’avenue de Messine est suivie par BNP Paribas et Crédit Agricole. Cette dernière est également n°3 en nombre, derrière Deloitte/IEFT. En montant moyen par opération, c’est OES qui occupe la place de leader.
Pour mieux cerner le marché du Large cap, Fusions & Acquisitions Magazine publie, pour la première fois de son histoire, les statistiques des opérations d’un montant égal ou supérieur à 300 millions d’euros.
Enfin, sur le plan des nouveautés, nous avons le plaisir d’annoncer la mise en ligne d’un nouveau site Internet qui permet de consulter nos bases de données et de sélectionner les opérations qui vous intéressent, en fonction du montant, du chiffre d’affaires, du secteur d’activité concerné, etc.
Bienvenue sur Dealflow-data.fr.
article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.