Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

DOSSIERS

Invest Europe

Interview de Michael Collins,
PDG d’Invest Europe

+ - télécharger en PDF Imprimer Envoyer l'article par e-mail
Fusions & Acquisitions Magazine : Pourriez vous expliquer à nos lecteurs l’histoire d’Invest Europe et ses principaux objectifs. Dans quel but cette association a-t-elle été créée ?

Michael Collins : Fondée en 1983 sous le nom de European Private Equity and Venture Capital Association (EVCA), Invest Europe est l’association à but non lucratif représentant les investisseurs du capital-investissement, du capital-risque et des fonds d’infrastructure. Nos membres suivent une approche d’investissement à long terme dans les entreprises privées, des start-ups aux sociétés bien établies, auxquelles ils injectent, au-delà des fonds, dynamisme, innovation et expertise. Cet engagement contribue à soutenir une croissance forte et durable, génératrice de rendements attrayants pour les plus grandes caisses de retraite et assureurs européens, au profit des millions de citoyens européens qui en dépendent. Invest Europe contribue de manière constructive aux politiques européennes d’investissement en capital privé. Nous expliquons au public le rôle de nos membres au sein de l’économie. Nos études constituent la référence la plus fiable sur les développements et tendances du secteur.
Instigateur de standards d’excellence visant à protéger le secteur, Invest Europe exige de ses membres une parfaite transparence et la preuve de leur bonne gouvernance. Aujourd’hui, les sociétés de capital-investissement et de capital-risque en Europe gèrent quelque 640 milliards d’euros de capital, financent annuellement les entreprises à hauteur de 54 milliards et soutiennent indirectement les emplois de 7 à 8 millions de personnes.

F&A Mag. : Quelles sont aujourd’hui les principales missions d’Invest Europe ?
M. C. : Les missions de l’association sont : représenter et promouvoir les investisseurs auprès des leaders politiques et des chefs de file du secteur, mener des études et compiler des statistiques, organiser des événements de networking et proposer des formations et des publications promouvant des standards d’excellence.

F&A Mag. : Quelles sont vos interactions avec les principales associations européennes et notamment avec France Invest ?
M. C. : Représentant le secteur du capital-investissement dans toute l’Europe, Invest Europe est basée à Bruxelles, en Belgique. Nous travaillons en étroite coopération avec les associations nationales européennes homologues dont France Invest, qui représentent l’un des plus gros marchés du capital-investissement du continent.
Les représentants des associations nationales contribuent aux actions d’Invest Europe à travers nos comités et tables-rondes.
En coopération avec les associations nationales, nous avons notamment développé l’EDC (European Data Cooperative), la base de données la plus complète, qui est reconnue comme la référence du secteur. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de notre mission consistant à fournir des données et des études promouvant le capital-investissement européen auprès des investisseurs et à sensibiliser décideurs et influenceurs.

F&A Mag. : Quels sont vos objectifs en termes de collaboration de toutes ces associations ?
M. C. : Nous partageons les mêmes intérêts, à savoir promouvoir le secteur du capital-investissement et tout mettre en œuvre pour lui offrir des conditions favorables de développement. Beaucoup de nos membres sont aussi adhérents de ces associations.
Nous continuons à développer de nouvelles formes de collaboration avec les associations européennes sur ces cinq axes : défense d’intérêts, promotion, organisation d’événements, données et normes du secteur.

F&A Mag. : Quelles sont les statistiques dont vous disposez au niveau européen et mondial ? Pourriez-vous citer les chiffres ?
M. C. : L’an passé, le secteur du capital-investissement et du capital-risque européen ont levé 91,9 milliards d’euros, soit une augmentation annuelle de 12 %. Plus de 40 % de ce capital provenait d’investisseurs en-dehors de l’Europe. L’investissement dans des entreprises européennes a atteint le record de la décennie en 2017 avec 71,7 milliards d’euros, soit une augmentation annuelle de 29 %. Près de 7.000 entreprises, dont 87 % PME, ont été financées. Les cessions d'entreprises sur l'année ont été évaluées à 42,7 milliards d'euros au prix coûtant.
Au cours des cinq dernières années, notre secteur a levé plus de 115 milliards d’euros de fonds en dehors de l’Europe, et a investi quelque 270 milliards d’euros dans plus de 34.000 entreprises européennes.

F&A Mag. : Existe-t-il aujourd’hui des bases de données fiables concernant les transactions au niveau européen ?
M. C. : Même s'il existe de nombreux rapports commerciaux sur le capital-investissement européen contenant des données et des informations provenant de diverses sources, les données de l’EDC (European Data Cooperative) sont transmises directement par les gestionnaires de fonds, faisant de notre base de données la plus exhaustive du secteur. L’étude annuelle est téléchargeable gratuitement depuis notre site web, www.investeurope.eu.

F&A Mag. : Combien de membres votre Association compte-t-elle ? Quelle est la répartition géographique des membres ?  L’Association, qu’apporte-t-elle à ses membres ? Qu’en est il des membres français ?
M. C. : Invest Europe compte actuellement 600 membres : fonds de capital-investissement, de capital-risque et d'infrastructure, mais aussi leurs investisseurs. Nous conseillons nos membres, assurons la diffusion de bonnes pratiques, organisons des événements et conférences de networking et développons des études personnalisées pour nos membres ainsi que des éléments de réponse aux questions de fond.
Nos membres sont établis partout en Europe, mais aussi dans le monde, principalement aux États-Unis. La seule condition pour adhérer est d’avoir un bureau en Europe. Nous comptons quelque 50 membres français, mais en réalité bien plus si l’on inclut les multinationales implantées dans le pays.

F&A Mag. : Quels sont les principaux chantiers pour faire connaître vos activités ?
M. C. : Invest Europe développe constamment de nouvelles initiatives visant à promouvoir le capital-investissement auprès des décideurs politiques, des investisseurs, des chefs d'entreprise et des médias. Outre les communications directes avec nos membres, nous produisons des publications, faisons la promotion d'initiatives par le biais de notre site Web, sommes présents sur les réseaux sociaux et organisons des tables rondes pour promouvoir nos activités auprès de l’ensemble des parties prenantes.
Les élections au Parlement européen auront lieu en mai prochain. Elles seront suivies par la nomination d’une nouvelle Commission européenne. Nous travaillons actuellement à l’élaboration de programmes détaillés visant à informer les nouveaux fonctionnaires du Parlement et de la Commission de l'importance du capital-investissement et des besoins de notre secteur. Invest Europe est un porte-parole respecté par Bruxelles sur de nombreux sujets, tels que l'investissement responsable, l'innovation et la création d'entreprise. Nous mettons tout en œuvre pour renforcer notre statut jusqu’à la fin de la présente législature et tout au long de la prochaine.

F&A Mag. : Quels sont les principaux événements organisés par Invest Europe ?
M. C. : Invest Europe organise chaque année l’Investors’ Forum à Genève. Il s’agit de notre conférence phare, organisée sur deux jours, qui rassemble 400 délégués représentant aussi bien gestionnaires de fonds qu’investisseurs. Nous veillons à restreindre le nombre de prestataires de service pour que cet événement reste un temps de rencontre privilégié avec les investisseurs. Chaque année, nous organisons également le CFO Forum autour des sujets d’intérêt communs aux CFO/COO des sociétés de gestion. Notre Venture Capital Forum annuel vient de se dérouler au mois d’octobre à Paris et nous en préparons déjà la prochaine édition qui aura aussi lieu à Paris.
Invest Europe organise aussi régulièrement des événements de networking dans toute l'Europe à destination des professionnels locaux, qui peuvent ainsi établir des contacts et échanger autour de questions nationales et internationales.

F&A Mag. : Participez-vous à l’IPEM ? Que pensez-vous de cet événement ?
M. C. : Cette année, nous allons participer pour la première fois à l’IPEM, à Cannes. Nous sommes impatients d’y rencontrer nos membres et tous ceux qui s’intéressent à nos activités.
 
article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.