Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

CAPITAL-INVESTISSEMENT

Le capital-investissement français démontre la solidité de son engagement d'actionnaire responsable

L'AFIC publie son 3ème rapport ESG - Environnement Social Gouvernance

+ - télécharger en PDF Imprimer Envoyer l'article par e-mail
L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC), en collaboration avec Deloitte et Reporting 21, publie son 3ème Rapport Annuel ESG – Exercice 2015, sur l’engagement du capital-investissement français en faveur des critères Environnementaux, Sociaux et de bonne Gouvernance dans les sociétés d’investissement et dans les entreprises qu’elles accompagnent.
Blaise Duault, président de la Commission ESG de l’AFIC, souligne : «Comme le confirme le 3ème rapport annuel ESG de l’AFIC, l’extra-financier progresse dans la sphère où rayonne le capital-investissement français. L’AFIC joue un rôle moteur, souvent au-delà des obligations réglementaires, pour favoriser les démarches ESG individuelles de ses membres et de leurs participations. Une démarche indissociable de la performance globale à long terme des entreprises. »
Florence Didier-Noaro, Associée Deloitte Développement Durable déclare : «Les critères ESG sont progressivement intégrés dans les stratégies et politiques des acteurs de la finance et cela constitue un réel levier pour accélérer la transformation des acteurs économiques vers un modèle plus durable. Ce rapport témoigne de la mobilisation de l’AFIC, des acteurs du capital-investissement et des participations dans le renforcement de l’action ESG ».
Olivier Millet, Président de l’AFIC, ajoute : « Avec une approche fédérative et ouverte, l’AFIC a pour objectif de promouvoir les critères extra-financiers et de contribuer à l’élaboration et à l’harmonisation des critères pertinents pour répondre, en tant qu’actionnaires responsables, aux attentes de nos parties-prenantes. » 
L'AFIC est la seule association professionnelle du capital-investissement dans le monde à publier un tel rapport. Son édition 2015 a été renseignée par 68 membres de l’AFIC et par les 300 sociétés dont ils sont actionnaires, qui représentent 228 000 employés et 81 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé.
 
Les pratiques ESG dans les sociétés de capital-investissement
En 2015, l’intégration des critères ESG chez les fonds s’est poursuivie et gagne du terrain.
82 % des sociétés d’investissement ont une politique ESG formalisée (contre 75 % en 2014 et 62 % en 2013). 
34 % disposent d’au moins une personne à temps plein en charge de la démarche ESG.
76 % consacrent une section dédiée de leur rapport annuel à l’ESG.
De la formalisation, les pratiques évoluent pour intégrer l’ESG dans les critères d’investissement.
69 % intègrent l’ESG dans la documentation juridique au closing des transactions.
40 % réalisent des due diligence ESG au moment de l’acquisition.
86 % des due diligences d’acquisition sont le fait de structures majoritaires ou mixtes.
Pour rappel, le capital-investissement français est déjà très actif en matière d’ESG :
90 % des membres actifs de l’AFIC sont signataires de la Charte d’engagement des Investisseurs pour la Croissance mise en place en juin 2014 pour structurer et formaliser les sujets sur lesquels les membres de l’AFIC ont une influence majeure pour diffuser les meilleures pratiques ESG, au-delà de leur devoir fiduciaire à l’égard de leurs investisseurs.
63 % sont signataires des PRI (Principles for Responsible Investment) référentiel internationalement reconnu. Les sociétés de capital-investissement françaises constituent le 1er contingent de signataires au niveau mondial.

Les pratiques ESG dans les entreprises accompagnées
Environnement - Les entreprises suivent leur impact environnemental.
Consommation d’énergie (66 % des entreprises), gestion des déchets (62 %), émissions de gaz à effet de serre (56 %), consommation d’eau (43 %).
Cette démarche est préalable à la fixation d’objectifs chiffrés qui reste encore peu développée.
A ce stade, 18 % des entreprises ont des objectifs quantitatifs sur l’énergie et 10 % sur l’eau.
30 % ont adapté une démarche certifiée par les standards internationaux.
Social - Les entreprises soutiennent l’engagement de leurs salariés via la gestion des carrières.
54 % des salariés ont bénéficié d’un entretien annuel.
Des marges de progression sont à encourager dans : 
L’intéressement collectif : 20 % des salariés bénéficient de ces dispositifs.
La mixité : 13 % des femmes sont présentes dans les conseils d’administration ou de surveillance.
La diffusion : 35 % des entreprises intègrent l’ESG dans les contrats avec leurs partenaires.
Gouvernance - Les fonds encouragent la gouvernance responsable, facteur de pérennité.
86 % des entreprises ont séparé les fonctions d’exécution et de décision.
49 % ont un mécanisme de lutte contre la corruption.
33 % ont un responsable RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises).
27 % communiquent et publient un engagement RSE à l’externe.
article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.